/ /
/

12 conseils pour illuminer son intérieur

12 conseils pour illuminer son intérieur

Écrit par les experts Ooreka

La lumière du soleil influence considérablement notre humeur : elle bloque la synthèse d'une hormone appelée mélatonine, aussi appelée « hormone du sommeil », qui joue en quelque sorte un rôle de « régulateur » sur notre horloge biologique.

Une lumière faible pendant le jour active donc la production de mélatonine et entraîne : fatigue, hypersomnie (fait de trop dormir), voire déprime ou dépression.

Si 4 à 6 % de la population française est touchée par le phénomène de dépression saisonnière hivernale, entre 15 et 20 % des Français ressentent cette perte de tonus due au manque de lumière.

Pourtant, vous ne pouvez (malheureusement) pas passer toute votre vie dehors à profiter d'un soleil radieux. Alors, que faire ?

Choisir les bonnes ampoules, mettre les éclairages aux bons endroits, disposer ses meubles habilement, opter pour les bonnes couleurs... Il existe de nombreuses façons de faire entrer le soleil chez soi. Suivez le guide !

Quel éclairage pour quelle pièce ?

Quel éclairage pour quelle pièce ?
© Pat David / CC BY-SA 2.0 / Flickr

Toutes les pièces ne demande pas le même éclairage. Avant d'entamer des modifications dans votre intérieur, demandez-vous d'abord quelles sont vos attentes pour chaque pièce :

  • Les salles de bain et les salles à manger sont en général des pièces ayant besoin d'être très éclairées : des ampoules halogènes sont donc idéales pour cette pièce.
  • À l'inverse, une chambre trop lumineuse peut s'avérer gênant : privilégier donc plutôt des ampoules basse consommation, voire des LED.
  • De même, un coin télé trop lumineux peut vite déranger, voire provoquer des maux de tête dus à une trop grande stimulation des yeux, à la fois par l'éclairage et par les flashs lumineux envoyés par l'écran : là aussi des ampoules basse consommation sont toute indiquées.

Il existe 4 types d'éclairage, à choisir selon les besoins spécifiques à chaque pièce :

  • l'éclairage directionnel : la lumière est dirigée spécifiquement sur une zone ou un objet (lampe de bureau par exemple) ;
  • l'éclairage indirect : la lumière est projetée sur un plafond qui la réfléchit dans la pièce, donnant ainsi un éclairage plus doux (comme une guirlande lumineuse) ;
  • l'éclairage diffusé : la lumière est cachée derrière un diffuseur, qui dispense une lumière tamisée dans de grands espaces (ex. : lanterne posée sur une table) ;
  • l'éclairage de balisage : comme son nom l'indique, balise une zone (petits spots encastrés dans les marches d'un escalier par exemple).

Quelle ampoule pour un éclairage vif ?

Quelle ampoule pour un éclairage vif ?
© Maxime MARAIS / CC BY 2.0 / Flickr

Il est peu recommandé d'installer le même type d'ampoules pour toutes les pièces, vos besoins en éclairage variant selon l'endroit de la maison où vous vous trouvez. Voici quelques conseils de base pour vous y retrouver.

Si vous souhaitez un éclairage fort, optez pour une ampoule halogène :

  • Elle émet une lumière vive et intense tout en dégageant peu de chaleur. Cela dit, elle consomme beaucoup d'énergie.
  • Elles sont parfaites pour les grandes pièces et dans les studios.
  • Une ampoule halogène coûte en moyenne 8 à 10 €.

À noter : ce type d'ampoule consomme beaucoup d'énergie. N'en installez pas dans toutes les pièces ! On utilise souvent cet éclairage pour les pièces à vivre, comme le salon.

Quelle ampoule pour un éclairage intermédiaire ?

Quelle ampoule pour un éclairage intermédiaire ?
© Wicker Paradise / CC BY 2.0 / Flickr

Pour un éclairage important, mais moins vif, optez plutôt pour les ampoules basse consommation, aussi appelées fluocompactes :

  • Elles dégagent une très faible chaleur et ont une durée de vie de 10 000 h, soit 10 fois plus qu'une ampoule classique.
  • Les ampoules basse consommation coûtent environ 10 €.
  • Elles sont idéales pour les salons et les cuisines : elles éclairent bien, tout en diffusant une lumière douce, peu agressive pour les yeux.

Cela dit, elles n'ont pas que des avantages : lorsque vous allumez la lumière, l'ampoule met un certain temps à atteindre son éclairage maximal.

Quelle ampoule pour un éclairage intime ?

Quelle ampoule pour un éclairage intime ?
© Martin Thomas / CC BY 2.0 / Flickr

Pour un éclairage intime et reposant, les ampoules à LED sont à préconiser :

  • Ces ampoules consomment peu et durent longtemps (jusqu'à 100 000 h !) pour environ 10 € l'ampoule.
  • Elles sont idéales pour les coins télé ou les chambres, mais sont à proscrire dans les pièces nécessitant un éclairage plus intense : bureaux, salles à manger, etc.

Attention : il est déconseillé de les placer dans des chambres d'enfant, leur spectre lumineux pouvant être mauvais pour les yeux et le système nerveux des plus jeunes. Il est donc préférable d'éviter ce genre d'éclairage tant que l'œil de l'enfant n'est pas entièrement développé, à savoir entre 5 et 6 ans.

Choix et aménagement des meubles

Choix et aménagement des meubles
© Boris Lechaftois / CC BY 2.0 / Flickr

Une maison bien éclairée ne passe pas seulement par l'installation d'ampoules plus éclairantes. Commencez par bien aménager l'espace en profitant de la lumière naturelle. Vous économiserez ainsi de l'énergie et préserverez du même coup la planète et votre facture d'électricité.

Quelques conseils :

  • Choisissez de préférence des meubles bas. Ils chargeront moins la pièce et laisseront davantage passer la lumière.
  • Privilégiez les meubles de couleur claire, laqués ou en métal poli.
  • Le mieux est d'opter pour des meubles comportant des parties en verre : tables basses, guéridons, chaises, etc. Cette matière, en plus de réfléchir la lumière, laisse passer à travers elle une partie des rayons, ce qui crée des jeux de lumière intéressants et augmente la luminosité de votre pièce.
  • Si vos meubles sont plutôt hauts et imposants, placez-les près d'une fenêtre. Ils seront ainsi éclairés et ne donneront pas l'impression que la pièce est encombrée.
  • Faites en sorte que les fauteuils, canapés ou lits ne soient jamais dos à une fenêtre. De cette façon, les personnes qui s'y assiéront ou s'allongeront pourront profiter au maximum de la lumière naturelle.
  • Ne surchargez pas votre pièce ! Plus une pièce est meublée, plus elle a l'air petite et moins elle est lumineuse. Un trop grand nombre de meubles et d'objets bloque en effet la diffusion de la lumière à travers la pièce.

Bon à savoir : pour apporter une touche design à votre intérieur, vous pouvez opter pour des meubles lumineux. Ces meubles sont semi-translucides et des diodes électroluminescentes (LED) de couleurs diverses y sont intégrées. Seul bémol, le prix de ces meubles : une table basse lumineuse, par exemple, coûte à partir de 150 €.

Murs et cloisons : des couleurs claires !

Murs et cloisons : des couleurs claires !
© Campus France / CC0 1.0 / Flickr

Il est conseillé, pour que vos murs et votre plafond réfléchissent la lumière, de les peindre d'une couleur claire. Dans l'idéal, optez pour du blanc ou du blanc cassé :

  • Si vous souhaitez un intérieur plus coloré, sachez que les teintes chaudes, orange ou jaune par exemple, font également des miracles... À condition de toujours choisir des nuances relativement claires.
  • Les peintures laquées ou satinées reflètent mieux la lumière que des peintures mates : comptez entre 25 € et 30 € pour 2,5 L de peinture claire satinée.

Si vous souhaitez poser du papier peint :

  • choisissez une couleur claire ;
  • en ce qui concerne les motifs : choisissez-les clairs et satinés pour qu'ils renvoient bien la lumière.

Vous pouvez également installer dans votre pièce des cloisons vitrées pour des jeux de lumière intéressants. Ce type d'aménagement est accessible à partir de 800 € et jusqu'à 1 500 €.

Pour une lumière tamisée, préférez :

  • de la chaux, opaque et naturellement claire ;
  • du béton patiné, c'est-à-dire coloré de façon à donner au revêtement mural un aspect ancien. Choisissez là encore des couleurs claires.

Enfin, les briques de verre ne sont pas seulement destinées à vos murs extérieurs :

  • Esthétiques, elles se posent également sur vos cloisons et laissent passer la lumière tout en préservant votre intimité.
  • Elles sont également très économiques : comptez environ 1,5 € pour une brique classique transparente. Le prix d'une brique peut tout de même monter jusqu'à 50 € en fonction de sa taille et de sa forme.

À noter : les matières et matériaux à éviter à tout prix sont les tissus tendus, mats et opaques, ainsi que la brique. Ils absorbent trop la lumière.

Ne pas oublier les sols !

Ne pas oublier les sols !

Les murs et plafonds ne sont pas les seuls éléments architecturaux à avoir une influence sur la luminosité de vos pièces. Il est également important de bien choisir son revêtement de sol :

  • Préférez du carrelage ou du parquet vitrifié à la moquette ou au linoléum.
  • En effet, les deux premiers types de sol, lisses et lustrés, réfléchissent mieux la lumière, tandis que les deux seconds sont mats.

À noter : attention à ne pas choisir des sols trop blancs, vous risqueriez d'être ébloui. Trop de lumière tue la lumière !

Où placer ses fenêtres ?

Où placer ses fenêtres ?
© Francesco Crippa / CC BY 2.0 / Flickr

Qui dit lumière naturelle, dit forcément fenêtre. C'est en effet exclusivement grâce à elles que la lumière extérieure pénètre dans votre maison !

i vous construisez, demandez-vous toujours où vous devez placer vos fenêtres pour obtenir une luminosité optimale. Si possible, demandez de l'aide au professionnel chez qui vous achetez vos fenêtres. Pour donner un exemple de disposition idéale :

  • 40 % des fenêtres sur la façade sud ;
  • 20 % sur la façade nord ;
  • 20 % sur la façade est ;
  • 20 % sur la façade ouest.

Dans certaines pièces, comme les toilettes ou la salle de bain, la discrétion étant de mise, la vitre sans tain est une bonne alternative :

  • Elle possède une face réfléchissante, placée à l'extérieur de la pièce, et une face transparente à l'intérieur, qui permet de voir sans être vu.
  • Attention toutefois, la vitre sans tain ne réagit qu'à une forte luminosité. Si vous placez le côté miroir sur une face de votre maison qui est peu éclairée, il se peut qu'elle ne soit pas pleinement efficace.
  • Ce système existe sous forme de film à coller directement sur une fenêtre classique, à environ 40 € le film de 2 x 0,75 m.

Bien choisir ses rideaux

Bien choisir ses rideaux
© tapetenpics / CC BY 2.0 / Flickr

Les rideaux de vos fenêtres ne sont pas non plus à négliger. Dans une pièce peu lumineuse préférez, comme pour les murs, des couleurs relativement claires.

Pas besoin de choisir du blanc à tout prix, vous pouvez également opter pour des rideaux de couleur, à condition de ne pas prendre les nuances les plus sombres.

Par exemple, si vous aimez le violet, préférez des rideaux lavande à des rideaux pourpres.

Si le style de votre pièce et vos propres goûts s'y prêtent, vous pouvez également installer des rideaux brillants. Disponibles dans de nombreux coloris, ils réfléchissent la lumière et donnent une impression de clarté.

Enfin, les voilages sont une option à envisager puisqu'ils sont souvent en partie transparents et laissent donc filtrer la lumière.

Bon à savoir : il est préférable d'éviter les stores à lame ou les films adhésifs opaques, qui ont tendance à occulter la lumière.

Des miroirs pour une luminosité optimale

Des miroirs pour une luminosité optimale
© Dimitry B. / CC BY 2.0 / Flickr

Pour obtenir une pièce plus lumineuse, il suffit parfois de peu. Bien utilisés, les miroirs sont des alliés précieux :

  • Dans l'idéal, placez-les en face d'une source de lumière naturelle, une fenêtre par exemple.
  • Il peut également être intéressant de les placer près d'un lampadaire ou d'un halogène. Attention toutefois à ne pas les mettre trop près, vous risqueriez d'être ébloui !

Les grands miroirs sont ceux qui réfléchissent le mieux la lumière. Tout dépend alors de vos envies :

  • Si votre seul but est de favoriser la diffusion de lumière naturelle dans votre pièce : placez un seul grand miroir.
  • Si vous souhaitez créer des jeux de lumière originaux : préférez opter pour plusieurs miroirs de tailles et de formes différentes.

Illuminer une pièce sombre avec des conduits de lumière

Illuminer une pièce sombre avec des conduits de lumière

Lorsqu'une pièce de votre maison est très sombre et que vous n'avez pas la possibilité d'y poser une fenêtre, vous pouvez installer des conduits de lumière :

  • Un dôme vitré est intégré au plafond. Il reçoit la lumière et la concentre à l'aide d'une lentille intégrée dans le dôme.
  • La lumière du soleil est acheminée jusqu'au dôme par un conduit, flexible ou rigide, généralement en aluminium ou en métal poli. Ce conduit peut faire plusieurs mètres de long.

Une telle installation coûte entre 600 € et 1 000 €, matériel et pose compris. Vous n'avez pas besoin de permis de construire pour la réaliser.

Bon à savoir : la fenêtre de toit peut remplir la même fonction dans des pièces proches du toit de votre maison, les combles par exemple. Elle participe ainsi à rendre habitables des espaces inexploités de votre habitation. Comptez entre 600 € et 1 600 € pour une fenêtre, selon son modèle, pose comprise.

La luminothérapie, une solution pour les faibles expositions ?

La luminothérapie, une solution pour les faibles expositions ?
© sophie & cie / CC BY 2.0 / Flickr

Si votre maison, même lumineuse, ne vous épargne pas la dépression saisonnière dont vous vous passeriez bien en hiver, vous avez encore une solution : la luminothérapie. Les ampoules d'une lampe de luminothérapie imitent parfaitement la lumière naturelle et permettent ainsi de couvrir vos besoins en lumière.

  • Il en existe plusieurs sortes, délivrant une lumière plus ou moins intense. Les lampes les plus efficaces sont celles qui délivrent une lumière de 10 000 lux (soit 10 fois la luminosité normale d'un bureau), unité de mesure de la lumière.
  • Une session de 30 min à au moins 2 500 lux a un effet similaire à la prise de Prozac.

À noter : ce ne sont pas des lampes à utiliser pour l'éclairage ambiant. Elles permettent de prendre votre dose de soleil de la journée en s'exposant pendant un temps de 30 min à 2 h par jour (en fonction de l'intensité de la lampe).

Avant d'investir, prenez soin de vous assurer que la lampe est bien aux normes :

  • Elle doit absolument porter la mention CE.
  • Elle ne doit pas dégager d'infrarouges ni de rayons UV : normalement, les indications concernant ces deux facteurs sont sur la notice ou sur la boîte. Si ce n'est pas le cas, renseignez-vous auprès d'un vendeur.

Une telle lampe peut se trouver dans les pharmacies ou dans les magasins de luminaires, et coûte entre 100 € et 300 €. Pour l'ampoule, comptez entre 20 € et 30 €, soit entre 120 € et 330 € au total.

Ooreka vous en dit plus

Ooreka vous en dit plus
© Finemedia

Téléchargez gratuitement notre Guide du luminaire pour retrouver toutes les infos pratiques !

Découvrez le déroulement d'une séance de luminothérapie.

Grâce à nos fiches pratiques, apprenez à :

 

 

5 commentaires

Lucie BOREL, le 23/11/2016

Merci pour cet article plutôt complet ! J'aimerai simplement ajouter quelque chose : les conduits de lumière ou les fenêtres de toît ne sont pas les seules solutions pour des espaces sombres. Il existe desormais des solutions d'éclairage naturel qui peuvent transporter la lumière du soleil en la captant en direct à l'extérieur (donc sans percer la toiture ! ). Ces technologies permettent de pouvoir bénéficier de lumière naturelle dans des pièces inaccessibles aux puits de lumière/fenêtre de toit, en transportant la lumière via la fibre optique (un exemple ici : https://lc.cx/oyNV). En bout de fibre, des luminaires diffusent la lumière du soleil avec tous ses bénéfices sans chaleur ni UV. L'avantage, c'est que ce type de technologie ne necessite pas de travaux puisque les fibres se nichent directement dans les gaines electriques existantes. Pourtant, au final le résultat est le même : la pièce est baignée de lumière naturelle avec ses variations de couleur et d'intensité.
Si cela vous intéresse, sachez que seulement 3 entreprises dans le monde proposent ce type de solution dont une française ! Allez jeter un coup d'oeil : http://www.echy.fr/

Eve 07, le 30/12/2015

quelques conseils de bon sens mais au secours pour les LED... juste pour rappel, les halogènes très énergivores, qui claquent plus vite que l'éclair et qui finissent pas représenter un sacré budget seront interdites en 2018... les LED ont aujourd'hui des flux lumineux tout à fait équivalents, elles répondent aux même normes que les Halo, elles consomment beaucoup moins et sont de plus en plus abordables (pas en grandes surfaces mais chez les revendeurs professionels) ... mettez vous à la page concernant ce point.. les conseils en éclairage sont essentiels dans une maison... Merci à vous

Eve 07, le 30/12/2015

quelques conseils de bon sens mais au secours pour les LED... juste pour rappel, les halogènes très énergivores, qui claques plus vite que l'éclair et qui finissent pas représenter un sacré budget seront interdites en 2018... les LED ont aujourd'hui des flux lumineux tout à fait équivalents, elles consomment beaucoup moins et sont de plus en plus abordables (pas en grandes surfaces mais chez les revendeurs professionels) ... mettez vous à la page concernant ce point.. les conseils en éclairage sont essentiels dans une maison... Merci à vous

halteauxrapaces, le 14/11/2015

Vulgariser et expliquer n'est pas synonime de dénaturer l'information!
Revoyez en particulier votre présentation des LED, et mettez vous à jour!

Anonyme, le 31/01/2013

Merci pour ces conseils ! On m'a souvent conseillé la luminothérapie, cela aide réellement (à se lever le matin, par exemple...) !

Commenter
Vous devez vous inscrire ou vous connecter pour commenter.
Valider


Autres sujets sur Ooreka


Pour aller plus loin


Produits


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
pascal bruel

vos diagnostics immobiliers sur le 85 et 44 | bruel diags

Expert

thierry vidrequin

tous diagnostics immobiliers cholet et environs | adi - anjou diagnostic immobilier

Expert

JP
jean pierrard

dépannage entretien petits travaux | jean pierrard

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !